Communiquez auprès de vos salariés pour valoriser vos dispositifs

Les moyens d’information sont multiples, de plus en plus innovants et utilisent largement les possibilités du numérique. Les entreprises, notamment celles qui proposent de l’actionnariat salarié, font preuve d’innovation dans ce domaine (réseaux sociaux, formation aux salariés, mailing, textos).

Les atouts d’une communication effective et collective

Les dispositifs d’épargne salariale permettent d’associer les salariés aux résultats et à la marche de l’entreprise. Ils sont donc associés, au travers de leurs représentants, à la signature des accords et à leur mise en place. Dès la signature des accords, il est important que l’ensemble des salariés connaissent les modalités précises des dispositifs instaurés. En effet, une bonne compréhension des critères retenus pour le calcul des primes d’intéressement et de participation permet aux salariés de mieux mesurer comment leurs efforts et leurs contributions impactent l’entreprise et sa productivité.

Par ailleurs, les dispositifs mis en place correspondent à une stratégie propre à votre entreprise : la valoriser vous permet de vous démarquer et d’attirer de nouveaux talents.

Bon à savoir

Les entreprises qui s’engagent dans le partage de leur performance avec leurs salariés améliorent leur productivité : réduction de l’absentéisme, réduction du stress des salariés et croissance plus rapide (« Améliorer la gouvernance et la participation des salariés, Centre d’Analyse Stratégique, Mai 2010)

Le saviez-vous ? Seuls 38 % des salariés estiment connaître l’ensemble des caractéristiques de leur épargne salariale ! (étude TNS Sofres pour l’Autorité des marchés financiers – janvier 2016)

Communiquer au-delà des obligations légales

La loi impose de remettre un livret d’épargne salariale à chaque salarié au moment de son embauche. Ce livret peut être réalisé par l’entreprise ou par le gestionnaire retenu, mais il doit contenir un certain nombre de dispositions minimales. Régulièrement réitérée, cette obligation légale n’est pas toujours respectée. A tort, car un salarié bien informé est un salarié qui adhèrera davantage au dispositif et qui fera des choix plus adaptés à ses besoins.

Bon à savoir

Les dispositions protectrices en matière de conseil qui s’imposent aux intermédiaires financiers ne s’appliquent pas à l’épargne salariale.

En tant que chef d’entreprise, vous ne pouvez pas conseiller vos salariés sur leurs placements. Mais vous pouvez multiplier les informations et les formations sur ce thème. En commençant par les représentants aux conseils de surveillance des fonds qui contrôlent la gestion des FCPE. Et en poursuivant avec l’ensemble des salariés qui doivent être à même de choisir le placement qui leur convient le mieux compte tenu de leur profil de risque et de leurs besoins.